Créer une mare : tout un programme !

Tout d’abord une envie…

C’est l’envie d’un homme, Raymond Joly, président de l’association des jardins familiaux de Castanet-Tolosan, de réaliser un projet pédagogique dans ces jardins à destination du jeune public. Son projet est de mettre en place des jardins carrés, un hôtel à insectes, une zone de compostage et enfin une mare pédagogique. Raymond a donc sollicité le groupe Zones Humides pour discuter et échanger sur la meilleure façon de créer cette mare. Nous partions donc avec l’idée de creuser une mare d’environ 6m sur 3m avec une profondeur maximale de 1m.

Resituer la mare dans son contexte

Une mare peut être naturelle ou anthropique (= créée par l’homme). Celles créées vont avoir 2 objectifs possibles : l’un de protection et l’autre pédagogique (le cas ici). Ce dernier objectif sera moins exigent mais nécessitera de nombreux aménagements (informatifs et sécurisant la zone). Une première visite du site en avril a permis de voir l’emplacement et la délimitation de la future mare (certains ont pu y nager virtuellement). Bien que le terrain d’implantation de celle-ci semble avoir une certaine étanchéité (puisque située dans le lit majeur de l’Hers avec dépôts fluviatiles et alluvionnaires dont argileux), par mesure de protection il est tout de même envisagé de poser une bâche.

Passage à l’acte

Les services techniques de la mairie sont venus creuser le gros de la mare avec un tractopelle. Puis, le 17 mai 2012, d’enthousiastes bénévoles du groupe Zones Humides ont relevé leurs manches, découvrant de gros muscles et une motivation inébranlable !

La pluie nous a nargués, mouillés quelque peu mais pas abattus ! Après avoir pris nos repères dans la mare creusée (encore des poissons hors de l’eau), nous avons fignolé le travail de terrassement en rajoutant des paliers de différentes hauteurs (cf. Clara et Nelly en action). Il a fallu mettre une première couche de moquette afin de protéger la bâche. Une fois cette dernière mise en place, nous avons disposé quelques gros galets et de la terre afin de la stabiliser. L’apport de sable sert également à faciliter la fixation des végétaux. Ensuite, nous avons creusé une tranchée tout autour servant à enterrer les bords de la bâche afin qu’elle soit bien arrimée. Cette étape est réalisée 2-3 jours après la mise en eau permettant au sable de se tasser. Et pour finir, nous avons placé le tuyau d’arrosage et regardé la mare se remplir petit à petit.

Et maintenant…

Le 2 aout 2012 nous sommes revenus sur les lieux afin de voir l’évolution de la mare et de partager un moment agréable avec quelques jardiniers. Dans un premier temps, il semblerait que la vision de ces derniers sur la mare ait changé de façon positive. Nous avons par ailleurs pu constater que celle-ci avait été colonisée par des grenouilles vertes et de nombreuses plantes mais aussi quelques papillons et libellules de passage. Certaines plantes s’avèrent exotiques, c’est pourquoi il nous faudra revenir en automne afin d’arracher celles-ci. Nous reviendrons aussi au printemps et été prochain pour continuer de suivre son évolution.

Article rédigé par Nelly D.