L’énergie photovoltaïque

Positionnement de Nature Midi Pyrénées

JPEG - 52.5 ko

L’énergie photovoltaïque présente de nombreux avantages : le soleil est disponible partout, l’électricité peut être produite au plus près de son lieu de consommation, les systèmes sont fiables à l’usage, ils ne comportent pas de pièces mécaniques en mouvement, elle est modulable et peut répondre à un large éventail de besoins.

La région Midi-Pyrénées connaît un fort taux d’ensoleillement, c’est la région la plus étendue de France, elle présente donc un grand potentiel.

L’association Nature Midi-Pyrénées approuve dans son principe le recours à l’énergie photovoltaïque et considère que c’est une réelle opportunité pour la région dans l’optique d’un développement durable.


Néanmoins, cette énergie présente des impacts environnementaux qu’il faut prendre en compte :

  • Pour Nature Midi Pyrénées, la priorité doit être l’installation sur bâtiments neufs ou existants (résidentiel individuel et collectif, bâtiments industriels et commerciaux, bureaux, lycées, collèges et bâtiments publics, gares…) et en couverture de surfaces imperméabilisées (routes, parkings…) ou de sols remaniés (anciennes carrières et gravières, friches industrielles…). En aucun cas, l’installation de panneaux photovoltaïques ne peut justifier la construction de bâtiments réservés à cet usage. De plus l’implantation doit être située au plus près de son lieu de consommation.
  • Nature Midi Pyrénées s’opposera à toute implantation impactant négativement les milieux naturels, un tel choix allant à l’encontre de l’objectif de préservation de la biodiversité. Sont concernés les sites à haute valeur de biodiversité ou paysagère, notamment les zones répertoriées (site classé, ZNIEFF, Natura 2000…) mais également les milieux de nature dite « ordinaire », particulièrement lorsqu’ils jouent un rôle potentiel de connectivité (maillage ou corridors) entre différents habitats naturels et populations animales (identifiés notamment pour le Futur Schéma de Cohérence Ecologique Régional et la Trame verte et Bleue nationale).
  • Tout projet d’implantation de parcs photovoltaïques au sol devra être soumis à une demande de permis de construire et précédé d’une étude d’impact sérieuse qui permettront d’estimer les impacts sur tous les aspects et notamment sur la richesse biologique et sur les fonctionnalités écologiques du site. Cette mesure consécutive au Grenelle de l’environnement a été annoncée par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, mais il s’agit de la mettre en vigueur sans attendre.
  • Nature Midi Pyrénées recommande que les différents intervenants dans l’implantation d’un parc photovoltaïque au sol aient une approche sensible de l’environnement qui doit conduire à perturber le moins possible le site pour que l’opération soit réversible et à concevoir le projet de façon à ce qu’il ne soit pas pénalisant pour le paysage et les sols. Ainsi, Nature Midi-Pyrénées s’opposera à toute installation de centrale photovoltaïque qui impliquerait des déboisements.
  • Nature Midi Pyrénées déplore la forte perte de surface agricole utile que connaît la région notamment pour la construction de voiries, de maisons individuelles et de zones commerciales dans les secteurs périurbains des agglomérations et ne souhaite pas que le développement du photovoltaïque en soit une cause supplémentaire.
  • Nature Midi Pyrénées reste préoccupée par le bilan carbone – fabrication et transport - et par le recyclage des produits de fabrication et des panneaux en fin de vie.

L’énergie la moins chère qui impacte le moins l’environnement est celle que l’on n’a pas besoin de produire. Nature Midi Pyrénées rappelle que la priorité réside dans les économies d’énergie.