Le projet de préservation de la Cistude en Haute-Pyrénées

Le projet

Les objectifs de ce projet sont d’accroître nos connaissances sur la répartition de cette espèce dans notre département et de sensibiliser les habitants à sa protection. Nous poursuivons ainsi des prospections sur les Hautes-Pyrénées, le long de l’Adour et de ses affluents afin de pouvoir présenter une carte de présence/absence. En parallèle nous menons une étude de capture-marquage-recapture sur le site de Lasbouaouas, sur la commune de Maubourguet, afin de connaître la taille, le sexe-ratio et la structure de cette population. Ces actions ont pour but de proposer à terme des axes de gestion de cette espèce sur les Hautes-Pyrénées.

La zone d’étude retenue englobe les sites à Cistude déjà répertoriés dans le département, les sites issus de données de la bibliographie ainsi que les sites potentiels au regard de la biologie de l’espèce. Il en découle une zone de prospection comprenant la vallée de l’Adour, du piémont au nord du département à la limite du Gers. Le secteur à prospecter à été découpé en maille de 5 kms sur 3,5 km. Pour inventorier les populations de Cistude, il s’agit de prospecter le long des milieux humides (rivières, canaux, étangs, gravières, retenues collinaires…). Comme tout reptile, la cistude a besoin d’emmagasiner de l’énergie ; pour cela, elle s’installe sur des zones ensoleillées, par exemple sur des troncs d’arbres, de la végétation aquatique, en bord de berges… On cherche donc la cistude pendant les périodes de "basking". Avec des jumelles ou des longues-vues, on arpente les zones humides de préférence au mois de mars, avril et mai, période où l’espèce est la plus facilement observable. Chaque maille peut abriter plusieurs sites potentiels à Cistude. Une même maille peut être visitée plusieurs fois. Elle est considérée comme validée si une observation de 2 individus ou plus a été faite sur un des sites lors de la première visite. Si on n’a pas trouvé de cistudes ou on a observé uniquement 1 individu, un second voire un 3ème passage peut être nécessaire.

Afin de mener un projet cohérent en Midi-Pyrénées, nous travaillons étroitement avec le CPIE Gersois sur toutes ces thématiques.

Résultats 2010

Les sites où l’on retrouve des Cistudes se situent dans la partie nord du département, comme cela était prévisible.

Suivi de la population de Maubourguet

Le suivi de la population du site de Maubourguet a commencé en avril 2010 grâce à l’obtention des autorisations préfectorales accordées pour la capture d’ une espèce protégée. Pour mener à bien ce suivi, nous avons installé 68 nasses et 2 verveux sur les 3 hectares du site. Les nasses sont positionnées le long des berges dans le sens du courant. Nous utilisons des abats de porc pour inciter les cistudes à rentrer dans les nasses. Afin que les cistudes puissent respirer, nous glissons une bouteille vide afin de maintenir une partie de la nasse hors de l’eau. Le même principe est appliqué aux verveux. La session de piégeage s’est déroulée sur 3 semaines (en avril, mai et juillet).


Les pièges sont posés durant 5 jours. Le premier jour, nous mettons en place les nasses. Elles sont relevées tous les matins jusqu’au dernier jour où nous retirons les pièges. En 2010, nous avons capturé 22 cistudes différentes : 13 femelles et 9 mâles. Tous ces individus étaient adultes. Pour les marquer, nous avons utilisé une lime afin de faire une encoche sur la carapace. Ce procédé ne blesse pas les tortues et ne comporte aucun risque pour sa survie. De plus, nous avons peint sur leur carapace le numéro que nous lui avons attribué afin de pouvoir suivre leur déplacement sur le site par l’observation à la jumelle.

Toutes les cistudes capturées sont identifiées par un numéro et ils sont notés : le sexe, la taille, le poids et l’âge. Toutes ces informations sont reportées sur une fiche propre à chaque individu. Le but est de connaître et caractériser cette population (pouvoir suivre l’évolution de ces mesures dans le temps, puisque ce programme doit durer encore 2 ans).

Comme en 2009, les bénévoles de Nature Midi-Pyrénées ont participé à la session de suivi de la population de Cistude d’Europe du site de Ju-Belloc pilotée par le CPIE du Gers afin de se former tout en aidant cette structure. En effet, un partenariat a été mis en place avec cette structure sur ce programme car le CPIE porte également un projet similaire sur son territoire. Dans un souci de cohérence, la même méthodologie a été adoptée pour les prospections et le suivi des populations.

Parallèlement, nous avons entrepris avec le propriétaire du site une collaboration afin de pérenniser la tranquillité du site. Nous avons donc envoyé à la préfecture des Hautes-Pyrénées, une proposition conjointe de demande d’Arrêté préfectoral de protection de biotope.

Communication et sensibilisation

Ces actions doivent être accompagnées d’une campagne de sensibilisation et de communication sur le département. Nous avons donc édité une plaquette de sensibilisation à l’attention des acteurs des zones humides dans laquelle nous demandons aux personnes de nous transmettre toutes les données sur les tortues observées, que ce soit de la cistude ou de la tortue dite "à tempes rouges", espèce qui a été importée du continent américain. Un poster a également été réalisé pour appuyer cette action de sensibilisation. Il est diffusé aux administrations, aux acteurs locaux et aux écoles. Parallèlement, un travail auprès des scolaires avec une animation dans les écoles a été mis en place depuis septembre 2010.

Deux animations grand public ont également s été organisées cet été sur le site de Ju-Belloc pour sensibiliser les populations locales. Un premier comité de pilotage du programme d’actions dans les Hautes-Pyrénées s’est par ailleurs déroulé à Vic-en-Bigorre au mois d’avril 2010, pour sensibiliser les acteurs locaux et faire participer à la sauvegarde de ce reptile dans son milieu.

L’article sur ce projet dans les pages du Comité Local 65

Agenda

  • Jeudi 17 mars à 17 h 30 à la ferme Fould à Tarbes : réunion du groupe Cistude
    But de la réunion : préparation des campagnes de prospection et de CMR 2011 (capture marquage recapture), contact avec les animaleries du département pour un partenariat concernant le devenir des tortues de Floride en cas de séparation avec leur propriétaire.
  • Jeudi 31 mars à 14 h 30 à la mairie de Vic-en-Bigorre : réunion du Comité de pilotage et technique en faveur de la Cistude d’Europe dans les Hautes-Pyrénées
    Réunion de tous les acteurs locaux et techniques pour présenter le bilan de l’année 2010.
  • Embauche d’une stagiaire de début avril à fin juillet pour le suivi de la population de Cistude d’Europe sur Maubourguet
  • A partir du 17 mars : campagne de prospection pour rechercher la Cistude d’Europe dans la plaine haute-pyrénéenne
    Cette année, les recherches vont se faire en plaine entre l’Adour et la Baîse mais également dans un triangle compris entre Lourdes, Tarbes et Montgaillard.
  • Semaine 15 (du 11 au 15 avril) : 1ère semaine de capture marquage recapture sur la commune de Maubourguet avec report à la semaine 16 en cas de pluie
  • Semaine 19 (du 9 au 13 mai) : 2ème semaine de CMR avec report à la semaine 20 en cas de mauvaise météo
  • Semaine 29 (du 18 au 22 juillet) : 3ème semaine de CMR
  • Dimanche 22 mai : sortie nature "Carapaces en danger"
    Organisée par Nature Midi-Pyrénées en partenariat avec le CPIE du Gers.
  • Début juin à mi-juillet : suivi des sites de pontes sur les sites connus comme abritant une population de cistude.