Les ateliers pelotes

… où comment faire des inventaires en intérieur !

Vous en avez marre d’être trop dépendant de la météo pour vos prospections ? Vous ne savez pas quoi faire en hiver, lorsque toute la faune s’est endormie ? Venez disséquer avec nous !

Inutile de sortir les lunettes de soleil, la polaire ou les bottes : ici, on travaille en intérieur. Les bénévoles, tranquillement assis autour d’une table, décortiquent des pelotes de réjection de rapaces (principalement, de l’Effraie des clochers), récupèrent et nettoient les crânes de micro- mammifères (quelques fois d’autres oiseaux, de chauves-souris ou d’amphibiens), et les identifient à partir de clés de détermination.

Contenu d’une pelote de réjection © M. Nicolas

L’inventaire qui en résulte ainsi a plusieurs finalités :
- nous renseigner sur le régime alimentaire du rapace en question
- actualiser les cartes de répartition de ses proies

Comparaison de la taille des crânes de Pachyure étrusque (gauche), de Musaraigne musette (milieu) et de Campagnol des champs (droite) © M. Tiberghien

Il est vrai que les pelotes ne tombent pas du ciel (ou presque) ; il y a un travail de terrain en amont pour aller les récolter. Mais il y a quand même très peu de chance que nous soyons un jour au chômage technique, avec le stock conséquent constitué au fil des années, et les bénévoles et salariés qui nous en rapportent encore, lors de leurs balades et prospections plus ciblées.

Atelier pelotes © H. Dupuy

Et pour écouler ce stock, et répondre aux demandes d’inventaires (dans le cadre des Atlas de la Biodiversité Communale, ou du projet « Milieux secs » où l’on recherche la Pachyure étrusque, par exemples), nous avons toujours besoin de petites mains prêtes à décortiquer et à identifier. Pas de crainte si vous n’en avez jamais fait, l’animateur et les bénévoles seront toujours là pour vous guider !