Opération : Ramène ta pelote !

Dans le cadre d’une étude sur les milieux secs de la région , et la répartition des Micromammifères associés (souris, campagnols, musaraignes etc.) à l’instar de la minuscule Pachyure étrusque, nous lançons un appel à récolte de pelotes de réjection ! L’idéal serait de ramasser de 80 à 100 pelotes par site, mais s’il n’y en a que très peu (même une seule), nous les prendrons quand même avec plaisir !

Qu’est ce qu’une pelote de réjection ?

JPEG - 178.3 ko
Pelotes de réjection

Les pelotes de réjections sont des petites boules et poils et d’os ; rejetées par les rapaces nocturnes une fois leur repas terminé. Et oui, les chouettes et hiboux sont de précieux alliés pour étudier les micromammifères. En effet, de part leur régime alimentaire, ils concentrent les restes alimentaires dans ces pelotes, notamment des crânes et mâchoires, que nous analysons grâce à des clés de détermination, et c’est beaucoup beaucoup beaucoup plus simple à analyser que de courir après les souris !

Où trouve-t-on les pelotes ?

JPEG - 279.3 ko
Où les trouver ?

On trouve des pelotes là où les rapaces nocturnes vivent et surtout là où ils font la sieste en journée. En fonction des espèces, les sites peuvent varier mais la chasse aux trésors a toutes ses chances de réussir si vous prospectez dans les greniers des vieilles granges ou clochers fréquentés par la Chouette effraie. On les trouve alors souvent entassées au sol.

Après autorisation du propriétaire pour l’accès au site (voir avec la mairie pour les églises… en plus on a une belle vue !), vous pouvez les ramasser.

Pour ce faire, pas de technique particulière : une paire de gant ou un sac plastique retourné, un autre sac pour ranger tout ça, et un petit coupon d’info à compléter pour chaque site téléchargeableici.

Une fois déposées à l’asso, celles-ci seront ensuite disséquées par les salariés et bénévoles de l’asso à l’occasion de "Soirées pelotes" auxquelles vous pouvez vous aussi participer en envoyant un mail au groupe Mam’ : http://www.naturemp.org/Les-atelier…

JPEG - 323.6 ko
Atelier pelotes - groupe Mam NEO

Quelle est la meilleure période pour les trouver ?

Les chouettes et hiboux mangent toute l’année bien sûr, mais là, tout de suite, maintenant c’est la meilleure période (entre octobre et fin janvier). En effet, les oiseaux ne sont pas encore en période de reproduction, ou commencent tout juste à s’installer sur leur site de nidification (généralement en février-mars), donc les risques de dérangement sont limités ! En effet, c’est pas parce qu’on veut étudier les mammifères qu’il faut importuner nos amis les oiseaux !

Quel est le secteur d’étude ?

La Pachyure étrusque étant associée plutôt aux habitats thermophiles, nous avons créé une petite carte interactive qui cible des zones de présence probable de l’espèce, où elle n’est pas encore connue (carrés bleus) . Ces zones sont prioritaires pour la prospection, afin de pouvoir combler les trous dans la répartition actuellement connue de l’espèce.

Pour vous donner des exemples voici quelques secteurs prioritaires :

  • les alentours de Boulogne-sur-Gesse en Haute-Garonne,
  • les alentours de Séverac-le-Chateau et d’Arvieu en Aveyron,
  • les alentours de Valence d’Albigeois,
  • Tanus et Montfranc en limite Tarn-Aveyron
  • et le nord-ouest de Montauban dans le Tarn-et-Garonne.

Toutefois, tous les secteurs sont intéressants, vous imaginez que les études de ces espèces ne sont pas fréquentes !

Vous avez une question ?

Hélène Dupuy, salariée en charge du projet pourra surement vous amener des réponses.

D’ailleurs si vous êtes intéressé par la collecte, Hélène pourra vous envoyer une carte IGN de la maille que vous souhaitez aller prospecter. Les bâtiments pré-sélectionnés de la maille à aller visiter pourront aussi vous être communiqué.

La bonne période pour les collectes est idéalement avant le 31 janvier