Pastel des teinturiers

Isatis tinctoria

  • Nom commun : Pastel des teinturiers
  • Nom latin : Isatis tinctoria L.
  • Famille : Brassicacées
  • Floraison : avril - juin
  • Statut réglementaire : aucun

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie

Descriptif et particularités

Plante bisannuelle, d’un vert légèrement glauque, à racine pivotante ; tige atteignant 1 mètre, à rameaux dressés ; feuilles inférieures oblongues-lancéolées, les supérieures lancéolées, embrassant la tige par 2 oreillettes aiguës ; fleurs jaunes petites, très nombreuses ; grappes fructifères dressées, à pédicelles filiformes, réfléchis, plus courts que les fruits ; silicules oblongues, ordinairement atténuées à la base et arrondies au sommet, larges de 3-5 mm.
JPEG - 595.3 ko
Pastel des teinturiers
fleurs jaunes petites nombreuses
JPEG - 182.9 ko
Pastel des teinturiers
feuilles supérieures lancéolées embrassant la tige

Utilisée comme plante médicinale et tinctoriale par les Grecs et les Romains de l’Antiquité, elle fut largement cultivée au cours du Moyen-âge et de la Renaissance, en Europe, pour la production d’une teinture bleue, extraite des feuilles, avant qu’elle ne soit détrônée par l’indigotier, puis par les colorants de synthèse. La teinture « bleu pastel » est extraite des feuilles de la plante. Dans le Lauragais, jusqu’au XVIIe siècle, l’ensemble du processus d’extraction du pigment coloré se déroulait sur environ deux ans. La première année, les cultivateurs de pastel cultivaient, récoltaient et produisaient des boulettes de pastel déshydratées (appelées cocagnes) vendues à des puissants marchands de pastel de Toulouse. La seconde année, ces marchands de pastel produisaient la poudre tinctoriale (ou agranat) qui transitaient par les ports de Bordeaux, Marseille et Bayonne, puis étaient exportées vers l’ensemble de l’Europe. Enfin, les Grecs et les Romains s’en servaient comme remède antiscorbutique, cicatrisant, contre la jaunisse, les maladies de la rate. Les graines oléagineuses servent à fabriquer des cosmétiques (crème, savon, rouge à lèvres…).

Habitat et répartition

friches, bords de chemins et de routes, souvent à proximité des jardins
Fiche rédigée par Anne Menand
Dernière mise à jour : 08/02/2020

Galerie...

haut de page