Reconnaître les hirondelles

Vous trouverez sur cette page les principaux critères permettant de distinguer les deux espèces d’hirondelles concernées par la campagne et, surtout, de différencier leurs nids !

L’hirondelle rustique

  • Le front et la gorge sont couleur rouge brique
  • Présence d’un collier noir
  • Le dessus est bleu / noir métallisé
  • Le dessous est variable, crème à fauve
  • Queue très échancrée avec 2 filets bien visibles chez les adultes
  • Série de taches blanches sur la queue


Son nid

Il se trouve presque toujours à l’intérieur d’un bâtiment : étable, écurie, grange, garage, parfois même maison, exceptionnellement sous un avant-toit.

Il est accroché à une surface rugueuse et prend parfois appui sur un clou, un piton, des câbles, un tuyau ou une lampe…

Il est dans 60 à 80% des cas face à la porte ou la fenêtre.

Presque toujours construit au-dessus du vide, juste sous le plafond, il est ouvert entièrement par le haut, à la manière d’un bol.

Contrairement à l’hirondelle de fenêtre, l’hirondelle rustique utilise, en plus de la terre, des éléments végétaux pour construire son nid, qui sont souvent visibles : brins de foin ou de paille qui pendent sous le nid.


L’hirondelle de fenêtre

  • Le dessus est bleu / noir métallisé
  • Le dessous est entièrement blanc pur
  • Les ailes sont plus courtes et moins pointues
  • Queue échancrée mais sans filets
  • Croupion blanc



Son nid

Le nid se situe presque systématiquement à l’extérieur d’un bâtiment : sous l’avant-toit d’une maison ou d’une autre bâtisse, au coin ou sous le rebord d’une fenêtre…

Il est accroché à une paroi rugueuse.

Son sommet touche toujours le plafond ou le surplomb - l’ouverture consiste alors en un petit hublot ménagé au moment de la construction du nid.

Il est rarement isolé, cette espèce préférant nicher en colonie. Ainsi il n’est pas rare de trouver une dizaine de nids collés les uns aux autres.


Galerie...