Sivens : Donner, c’est agir !

Votre soutien nous est précieux !

Un premier objectif atteint !!! Grâce aux 134 premiers donateurs, FNE a atteint et dépassé le premier palier qu’ils s’étaient fixés pour financer les actions en justice. Il ne faut pas s’arrêter là …et il faut continuer à poursuivre la dynamique pour permettre d’atteindre l’objectif final de 12000€, afin de financer le plaidoyer.

Plaidoyer : Qu’es aquò ?

Le plaidoyer est un axe fort de la stratégie de FNE Midi-Pyrénées qui permet de sensibiliser les élus et décideurs publics aux enjeux environnementaux. Il est indispensable pour faire avancer le droit et progresser la protection de l’environnement. Concrètement sur le dossier de Sivens cette action s’inscrit dans le travail réalisé en parallèle des actions menées en justice : la recherche de scenarii alternatifs au projet actuel, favorables à la protection de l’environnement.

En effet, le mouvement FNE, représenté par FNE Midi-Pyrénées, est présent depuis début novembre dans les réunions pilotées par les experts mandatés par la Ministre de l’Écologie pour élaborer avec les militants associatifs de la protection de l’environnement, représentants agricoles et collectivités. Fermement assis à cette table des négociations, FNE Midi-Pyrénées oeuvre depuis plus de deux mois à la prise en compte de l’environnement sur ce projet, en rassemblant les experts associatifs de l’ensemble du mouvement, pour éclairer le dossier de regards différents :

- Des militants de la fédération nationale (FNE) apportent vision nationale de la politique de l’eau, leurs retours d’expériences, et un appui stratégique ;
- Nature Midi-Pyrénées et l’association Apifera éclairent l’aspect naturaliste ;
- Le collectif Testet examine la partie technique du dossier ;
- La confédération paysanne du Tarn a rejoint le groupe de travail pour apporter son éclairage agricole très pratique, et sa connaissance du terrain.
- La fédération régionale FNE Midi-Pyrénées vient en appui sur la question agricole et politique de l’eau.

FNE Midi-Pyrénées joue ainsi le rôle de coordinateur de l’ensemble des militants, en rassemblant et structurant les positions, pour donner corps à une position argumentée et adaptée au territoire.

Par-ce que FNE Midi-Pyrénées souhaite soutenir une agriculture de qualité sur le territoire de Midi-Pyrénées, la fédération régionale s’efforce d’amener des arguments permettant de répondre aux réels besoins des agriculteurs. En effet, les paysans sont des acteurs à part entière de l’environnement, leur rôle est essentiel. Pour maintenir dans le temps voire développer une agriculture de qualité, FNE Midi-Pyrénées souhaite que les vraies questions soient mises sur la table, et proposent des solutions concrètes répondant au besoin des agriculteurs de vivre de leur production.

C’est pourquoi FNE demande lors de chaque réunion, aux experts et aux autres protagonistes, de revenir au projet de territoire et aux besoins des agriculteurs, pour élaborer des solutions concrètes afin de :

  • Permettre aux paysans du bassin du Tescou de vendre leurs produits à la restauration scolaire. Pour ce faire, une SPL (Société Publique Locale) portée par les collectivités locales permettrait de jouer le rôle d’intermédiaire en permettant aux paysans d’accéder aux marchés de la restauration scolaire.
  • Engager une réflexion et un accompagnement des paysans du bassin du Tescou dans l’adaptation au changement climatique :
      • travailler autour de pratiques agronomiques favorisant la vie des sols et permettant de mieux stocker l’eau dans les sols ;
      • utiliser des cultures sèches ;
      • donner la priorité aux cultures à très haute valeur ajoutée nécessitant peu d’eau, etc…

Par ailleurs le mouvement FNE Midi-Pyrénées propose une solution technique peu onéreuse, opérationnelle rapidement, permettant de répondre aux besoins en eau des agriculteurs : l’optimisation des retenues collinaires existantes.

Pour continuer dans le temps ces réflexions, poursuivre les tentatives de dialogue avec les autres acteurs du territoire, FNE Midi-Pyrénées a besoin de votre soutien, pour leur donner les moyens d’agir.

En effet, le temps de concertation de l’ensemble des acteurs et la rédaction de ces positions s’appuie sur du temps salarié non financé. Par ailleurs FNE Midi-Pyrénées assume la charge des déplacements, des réunions téléphoniques, etc. permettant aux associations d’échanger et de construire la position commune qui sera transmise très prochainement au Cabinet de la Ministre de l’Ecologie.