Un outil de suivi : Baznat

Saisir ses données sur Baznat permet de partager, en temps réel, l’observation de telle ou telle espèce, voire annoncer une découverte sur un secteur jusqu’alors méconnu. C’est déjà un premier pas, et pas des moindres, contribuant à faire avancer la connaissance. Lorsque Nature Midi-Pyrénées est alertée d’un projet qui s’annonce destructeur ou, de façon plus « intéressante » si un partenariat émerge avec une collectivité locale, l’association peut consulter les données saisies dans Baznat pour faire un premier diagnostic du territoire concerné. Identifier des enjeux, attirer l’attention sur des espèces protégées et/ou particulières, autant de pistes qui ne peuvent être développées que si les données sont effectivement accessibles et mobilisables rapidement. Si la connaissance fine et une analyse de la situation ne peuvent se faire sans des experts connaissant bien la zone ou les espèces concernées, la réactivité est nécessaire face à ces (malheureusement) nombreux risques.

Par ailleurs, saisir des données permet, de façon plus « proactive », d’étudier la dynamique sur un secteur donné voire sur la région. Diminution de population, régression de l’aire de répartition, etc. sont autant de facteurs d’alerte qui peuvent être identifiés après une analyse des données de Baznat sur des pas de temps variés. Ainsi, la saisie de données répétées sur une zone qui nous est chère, même concernant les espèces « communes » n’est jamais une perte de temps !

Pour chacun c’est déjà une façon de faire ses propres suivis et pouvoir compiler ses données. Pour la dynamique associative, c’est une capacité accrue à être force de proposition sur des actions, jouant alors un véritable rôle de sentinelle, pas seulement à la vue des menaces énoncées mais aussi avec un regard naturaliste affuté et capable d’alerter les autres acteurs du territoire.

Qui intervient ? Nous tous, bénévoles, salariés, associations partenaires, observateurs de passage, tout le monde peut contribuer